Le métavers, un nouveau monde digital !

L’être humain a toujours eu l’envie de s’évader, réellement et virtuellement pour découvrir de nouveaux mondes. C’est pourquoi est apparu le Metaverse ou Métavers en Français.

Le Métaverse peut donc se définir comme un espace entièrement virtuel dans lequel des personnes interagissent à travers des avatars.

Mais au sens large, le Métavers peut également être un mélange d’expériences réelles et virtuelles, par exemple des spectateurs qui assistent depuis chez eux à un concert, par ailleurs bien réel, et qui peuvent voir, entendre et interagir (via leurs avatars) avec les autres personnes présentes sur site ou qui « visitent » le Métavers. Certains romanciers de sciences fiction et cinéaste avaient anticipé ce concept : le Metaverse est donc un concept atypique et tendanciel.

I Un concept atypique

Le terme Metaverse provient des deux mots, méta et universe. Il fait référence à une variété d’expériences, d’environnements et d’actifs virtuels.
Des auteurs, dans Wikipedia, le définissent comme un espace partagé virtuel collectif, créé par la convergence d’une réalité physique virtuellement améliorée et d’un espace virtuel physiquement persistant, y compris la somme de tous les mondes virtuels, de la réalité augmentée et d’Internet.

Au sein de ces nouveaux univers, il est possible de tout faire comme dans la vie réelle : amener son personnage au pub, promener son animal de compagnie, aller à un concert, faire des rencontres, etc. En incarnant son avatar, l’utilisateur qui se connecte au réseau du Metaverse plonge littéralement dans un univers parallèle.
En pratique, l’utilisateur télécharge depuis un appareil connecté (smartphone, tablette ou ordinateur) une application lui permettant de se connecter au Metaverse. Il en existe une multitude, chaque plateforme propose sa propre interface et un contenu spécifique. L’unique condition est de disposer d’un casque de réalité virtuelle.

Pour de nombreux experts du web, cette technologie présente de nouveaux intérêts dans l’usage d’Internet. Exemples :
Pour l’immobilier, il serait possible de visiter une maison, un appartement, des locaux comme si on était déjà à l’intérieur.
Dans le domaine de la culture, on pourrait visiter des musés.
Dans le monde professionnel, cela pourrait être la participation à des réunions, salons professionnels, forums… où chaque participant est représenté par un avatar ou un hologramme.
Pour le monde médical, il est déjà possible d’utiliser cette technologie pour des opérations chirurgicales complexes. Récemment, un chirurgien de Baltimore, aux États-Unis, a réalisé la première chirurgie de la colonne vertébrale guidée par un casque de réalité augmentée.

II Quel avenir pour les métavers ?

Facebook a lancé la révolution en changeant son nom. Un choix de Mark ZUKERBERG auquel il accorde une grande importance. Un milliard de dollars a été levé en 2021.

En Europe, avec la recherche et le développement 10 000 emplois devraient voir le jour.
En effet, des investisseurs et des chercheurs s’intéressent de plus en plus au concept avec la fabrication d’outils puissants. Les datas centers cherchent à faire évoluer leur potentiel de capacité à stocker des données.
Des géants du numérique, de nombreuses entreprises telles que des éditeurs de logiciels recherchent donc de nombreux talents formés à la création d’outils numériques dont la 3D, au game design et web design.

Ainsi, le Métaverse a un énorme potentiel économique qui se développera de manière exponentielle.
Il est actuellement évalué à plus de 30 milliards de dollars. Pour 2025, il atteindra la valeur de 280 milliards de dollars
.

De nombreuses entreprises, des célébrités investissent dans le Metaverse :
Microsoft, a conçu Mesh en 2021. Une plateforme dont l’objectif est d’améliorer la collaboration à distance, de fournir des outils de formation et de communication immersifs aux entreprises et aux consommateurs. Pour ce faire, il a créé un espace de collaboration en temps réel auquel les participants peuvent se joindre à l’aide de casques de réalité virtuelle (VR), de smartphones, de tablettes ou de PC.
Parmi les célébrités on peut citer le footballeur Marco VERRATTI, qui, a acheté une ile numérique mis en vente par the sandbox pour 2.6 millions d’euros.
La ville de Séoul a pour ambition de devenir la première institution publique au monde à entrer dans le Metaverse. Les habitants de la capitale pourront effectuer des démarches administratives en mairie sans se déplacer. Les endroits touristiques emblématiques de la ville pourront être visités de manière virtuelle, et les sites historiques détruits seront reproduits dans le Metaverse.

Dans le Metaverse, comme dans l’internet 2.0, la cybersécurité est un facteur clé à prendre en considération. Nous vous invitons à lire notre article : La sécurité de vos outils web : intérêts et solutions lié à ce domaine.

Le Metaverse présente toutefois des limites notamment au niveau du matériel et accessoires. En effet, cette technologie nécessite l’utilisation de la technologie 3D Occulus Rift. De plus, le prix des casques à réalité virtuelle se situe entre 350.00 et 2500.00 €. Soit une technologie non abordable pour tout le monde.
De plus cette technologie présente de nombreux bugs dont il faut du temps pour les corriger.

Avec le Metaverse l’être humain va se retrouver dans un ensemble infini de minis-mondes. Il pourrait alors voyager, ouvrir son esprit, apprendre…
Cela dit, il est encore trop tôt pour faire des prédictions stables et réalistes à propos de l’avenir du Metaverse. Mais ce concept pourrait avoir un avenir radieux vu le potentiel illimité d’applications, qu’il peut créer. L’avenir parlera. Comme disent souvent les anglais « Wait and see ».

Le métavers, un nouveau monde digital ! article by ace communication